Cet article date de plus de neuf ans.

Du cheval dans les lasagnes : Findus retire en France trois plats cuisinés

Le scandale est venu de Grande-Bretagne où l'on s'est rendu compte que des lasagnes Findus contenaient 60% de viande de cheval. Par souci d'apaisement, la marque a annoncé vendredi retirer des rayons français trois de ses plats préparés : lasagnes bolognaises, hachis parmentier et moussaka. La DGCCRF y confirme la présence de viande de cheval. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, promet une enquête.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (David Moir Reuters)

Lasagnes bolognaises, hachis parmentier et moussaka : ces recettes sont censées contenir 11 à 18% de viande de boeuf. Mais après le scandale sanitaire qui secoue la Grande-Bretagne au sujet de viande de cheval utilisée à la place de viande de boeuf, Findus fait montre de prudence en France. Et a annoncé vendredi retirer, temporairement, ces trois produits des rayons. Même décision en Suède.

Pourtant, ces recette " ne comportent aucun risque sanitaire " , précise la marque, qui " tient à s'excuser de ce problème de conformité auprès des consommateurs " , et se dit " consciente de l'enjeu moral et culturel de ce problème "

Le directeur des opérations du groupe, Christophe Guillon, a déclaré, dans un communiqué que, " dès lundi, Findus sera en mesure de reprendre les approvisionnements avec des produits certifiés conformes à la recette attendue " . Un numéro vert a été mis en place, le 0800 20 50 53.

Il n'empêche, la direction de la répression des fraudes (DGCCRF) a confirmé
la présence de viande de cheval dans des plats cuisinés à base de
viande de boeuf. Les contrôles réalisés par ses enquêteurs
"ont confirmé la présence de v iande de cheval
mélangée à de la viande de boeuf
" et mis en évidence une "traçabilité
insuffisante
", a indiqué la DGCCRF, qui tente "d'identifier  l'origine de la
tromperie et les circuits de commercialisation concernés
".

De la viande de cheval étiquetée "viande bovine"

Pour revenir au scandale qui agite en ce moment la Grande-Bretagne, le sous-traitant de Findus, Tavola, filiale du groupe français Comigel, se défausse sur son fournisseur roumain -qui en effet abat et découpe du boeuf et du cheval. Comigel indique avoir procédé à des contrôles " qui ont révélé un problème de traçabilité avec l'un de [ses] fournisseurs " , de la viande de cheval ayant été détectée " dans certains produits alors que toutes nos commandes de viande requièrent exclusivement 100% de boeuf certifié " . Tous les produits liés à ce fournisseur ont été retirés, ajoute-t-il. 

Les autorités luxembourgeoises, qui mènent l'enquête - Comigel y a son usine de production - sont formelles : la viande était d'origine française et étiquetée " viande bovine " . Il s'agit "d'un fournisseur français ", a déclaré le directeur des services vétérinaires du Luxembourg, Félix Wildschutz. "Il s'agit clairement d'une fraude à l'étiquetage, car on a vendu (à Tavola, filiale du groupe français Cogimel) de la viande de cheval alors que ça devait être de la viande de boeuf ", a ajouté le chef des services vétérinaires du Grand-Duché.

L'affaire n'est en tout cas pas terminée : à son tour Findus Suède annonce avoir trouvé du cheval dans ses lasagnes, 60 à 100% de cheval. A Stockholm, on indique avoir rappelé quelque 20.000 portions individuelles de lasagnes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.