Dopage : les Espagnols font une affaire d'Etat des Guignols

Les Guignols remuent le couteau dans la plaie sur le dopage en Espagne, celle-ci proteste et Canal+ s'étonne du pataquès.

\"J\'ai quinze litres de sang dans mon frigo\", chantent les sportifs espagnols dans les Guignols du 9 février 2012.
"J'ai quinze litres de sang dans mon frigo", chantent les sportifs espagnols dans les Guignols du 9 février 2012. (FTVI / CANAL PLUS)

A croire que plus les Espagnols s'emportent, plus cela amuse les Guignols de l'info. Après la suspension pour deux ans du coureur cycliste Alberto Contador, adulé dans son pays, l'émission humoristique n'a de cesse de railler le sport espagnol en le présentant comme dopé. Du coup, la polémique prend des proportions inattendues, jusqu'aux plus hautes autorités de l'Etat.

• Un quatrième sketch des Guignols

Les Espagnols s'agacent ?  Les Guignols en remettent une couche. Jeudi soir, ils ont réalisé un quatrième sketch d'affilée (égratignant au passage Jeannie Longo, dont le mari est mis en examen pour achat d'EPO). Cette fois, les sportifs entonnent un hymne au dopage et une "Joconde espagnole" est présentée avec des bras disproportionnés.



• L'Espagne proteste en haut lieu

Après un sketch sur le tennisman Rafael Nadal, la Fédération espagnole de tennis avait pourtant annoncé mercredi qu'elle allait déposer plainte contre Canal+.

Mais rien n'arrête les Guignols et l'affaire monte plus haut encore. Le ministre des Affaires étrangères espagnol a annoncé que son pays allait adresser à Canal+ une protestation officielle par la voix de son ambassadeur à Paris. "J'ai parlé avec notre ambassadeur à Paris [mercredi] soir et encore ce matin [jeudi], a déclaré le ministre José Manuel Garcia-Margallo. Il a instruction d'envoyer un communiqué à tous les médias français et une lettre spécialement au directeur de Canal+ France pour lui signifier notre mécontentement dans cette affaire." L'ambassade y évoque sa "préoccupation" après "des commentaires (...) insinuant que le dopage est une pratique généralisée dans le sport professionnel espagnol".

Pour sa part, Rafael Nadal estime que "ce n'est pas une campagne contre [lui], ni contre personne. C'est une campagne contre l'Espagne en général, et contre le sport espagnol."

• Canal + "s'étonne"

A Canal+, on hausse les épaules devant tout ce tapage. "Les Guignols est une émission satirique qui, depuis vingt ans, caricature l'actualité française et internationale. Canal+ s'étonne de ces réactions disproportionnées", a déclaré sobrement un porte-parole.

Reste que l'ambassadeur de France à Madrid a dû s'expliquer dans les médias, louant les exploits des sportifs espagnols. "S'agissant des reproches faits à la France à l'occasion de ce qui a pu être dit ou fait par des médias français, on rappelle naturellement l'indépendance de la presse", a affirmé le Quai d'Orsay, mais "ce qui est important, c'est de calmer les esprits et de le faire très vite".