Des opposants à la directive sur le secret des affaires invitent à appeler les eurodéputés

Une cinquantaine d'organisations et de syndicats européens ont mis en ligne ce mardi matin une plateforme invitant les opposants à la directive sur la protection du secret des affaires à appeler directement les élus européens. L'objectif est de pousser les eurodéputés à rejeter la directive sur le secret des affaires qui doit être votée jeudi.

(Les associations et syndicats opposés au secret des affaires veulent mobiliser les Européens © Capture d'écran piphone.lqdn.fr/)

Le téléphone des eurodéputés risque de sonner fréquemment dans les 48 heures qui viennent. Pour tenter de les pousser à rejeter une directive jugée notamment "extrêmement dangereuse" par Sophie Binet, de la CGT, les Européens sont appelés à les appeler par téléphone par l'intermédiaire d'une plateforme spécialisée : "Les eurodéputés sont un peu trop loin des citoyens, donc le but de la plateforme est de leur rappeler très concrètement qu'ils sont là pour défendre nos libertés et l'intérêt général, et qu'ils sont là pour permettre que des révélations comme celles de Panama papers ou l'affaire Luxleaks puissent continuer à être faites, que les lanceurs d'alerte, les syndicalistes et les journalistes soient protégés.

La plateforme propose des numéros d'eurodéputés et invite éventuellement à "choisir un autre représentant au hasard". Des conseils sont donnés aux interlocuteurs, tels que "Avant tout, renseignez-vous sur le sujet en lisant nos documents clés", "soyez poli et restez vous-même (…) ne donnez pas une mauvaise image des gens qui défendent la même cause que nous". Les initiateurs du projet préviennent également que "la plupart du temps" les appelants échangeront "avec un assistant parlementaire et pas directement avec un élu."

Les opposants à la directive sur la protection du secret des affaires craignent que le texte, s'il est adopté, permette notamment aux entreprises de poursuivre en justice tous ceux qui révèleront des informations prouvant des comportements condamnables de la part des sociétés.