Cet article date de plus de treize ans.

Des milliers de voyageurs devant emprunter ces services ont subi samedi des avatars en raison d'une alerte incendie

Le trafic entre la France et l'Angleterre a été interrompu après la fermeture du tunnel sous la Manche après un dégagement de fumée sur une navette camion peu après 6h GMT.La reprise du trafic s'est faite par étapes avec un seul tunnel, puis avec deux samedi après-midi. Les retards étaient de trois heures en moyenne pour les passagers.
Article rédigé par France2.fr
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'Eurostar à la sortie du tunnel sous la Manche

Le trafic entre la France et l'Angleterre a été interrompu après la fermeture du tunnel sous la Manche après un dégagement de fumée sur une navette camion peu après 6h GMT.

La reprise du trafic s'est faite par étapes avec un seul tunnel, puis avec deux samedi après-midi. Les retards étaient de trois heures en moyenne pour les passagers.

Les trains partant de Grande-Bretagne vers le continent ont été les plus affectés, certains ayant quatre heures de retard, mais "cela s'améliore et les départs et les arrivées (vers 16h00 GMT) ne devraient connaître que de légers retards", a indiqué une porte-parole d'Eurostar.

L'incendie samedi matin, sur la navette avait provoqué le déclenchement d'un détecteur de dioxyde de carbone. Les quelques 30 passagers de la navette, des conducteurs de poids lourds ont été évacués en dix minutes, a indiqué Eurotunnel, précisant qu'il n'y avait eu ni flamme, ni incendie.

A la Gare du Nord à Paris dans la matinée, 300 à 400 personnes faisaient la queue dans l'attente de pouvoir prendre un Eurostar, a rapporté un journaliste de l'AFP. "On nous dit qu'il y a du retard, mais il n'y a pas d'information. On ne sait pas quand on va partir", expliquait un voyageur, Joseph L'Helias.

Aucune rame bloquée dans le tunnel
Les passagers des trains Eurostar qui devaient voyager sont restés dans les gares, aucune rame n'a été bloquée dans le tunnel, a précisé une porte-parole d'Eurostar.

Plusieurs milliers de passagers avaient été coincés dans le tunnel sous la Manche dans la nuit du 18 au 19 décembre et le trafic d'Eurostar avait été interrompu pendant trois jours, perturbant les déplacements de dizaines de milliers de personnes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.