Des milliers de réfugiés quittent la Hongrie pour l’Autriche et l’Allemagne

Selon Vienne, 4.000 migrants venus de Hongrie ont traversé la frontière samedi. L'Autriche s'attend à accueillir 10.000 réfugiés qui souhaitent pour la plupart, rejoindre l’Allemagne.

(Un premier groupe de migrants a traversé la frontière autrichienne dans la nuit de vendredi à samedi © Reuters/Heinz-Peter Bader)

Le premier bus de réfugiés bloqués depuis jours en Hongrie a atteint la frontière avec l’Autriche dans la nuit de vendredi à samedi. Un cortège d’autres cars a suivi cet épisode d’exode inédit. Le feu vert de l’accueil a été donné par l’Autriche et l’Allemagne afin de régler "une situation d’urgence". Aux premières heures de la matinée, environ 4.000 migrants étaient arrivés en Autriche. Le nombre devrait atteindre 10.000 dans la journée de samedi, selon ministère autrichien de l'Intérieur. Plusieurs centaines de migrants sont arrivés en train samedi à la mi-journée à Munich, dna sle sud de l'Allemagne.

A LIRE AUSSI ►►►Sur la route des migrants, à bout de nerfs en gare de Budapest

Une majorité de migrants opte pour l'Allemagne

Dans la nuit de vendredi à samedi, en Hongrie, des dizaines de migrants, dont des familles de réfugiés syriens, ont franchi la frontière avec l’Autriche. Les migrants souhaitant se rendre en Allemagne seront acheminés près de la frontière en train ou en bus. L'Allemagne s'attend à accueillir "5.000 à 7.000 migrants" ce samedi selon la police fédérale allemande. Plsueiurs centaines sont arrivés à la mi-journée en gare de Munich. D'autres pourraient arriver par la route.

Les migrants, minoritaires, qui veulent demander l’asile en Autriche sont invités à remplir les formalités avant d’être conduits vers des hébergements.

Incrédulité en gare de Budapest

Vendredi soir, les autorités hongroises avaient annoncé aux migrants, bloqués à la gare de Budapest, la possibilité de ces transferts vers la frontière. Certains réfugiés avaient du mal à y croire, craignant d'être "envoyés dans des camps". Ils ont attendu la confirmation de la nouvelle par les bénévoles présents à la gare. Puis ils ont rassemblé au plus vite leurs affaires avant de se précipiter vers les bus affrétés. 

Le reportage de Florence La Bruyère en gare de Budapest
--'--
--'--

Les premiers cars ont pris la route peu après minuit et sont arrivés vers 3h du matin (heure française) à la frontière. Tous les migrants, samedi matin, n'avaient pas encore quitté la gare de Budapest.

Un cortège de quelque 500 migrants avait quitté Budapest à pied vendredi, empruntant l'autoroute en direction de Vienne. Des centaines d'autres se sont échappés d'un centre d'accueil et d'un train bloqué depuis deux jours par la police, pour tenter de gagner l'Autriche ou l'Allemagne.

Le feu vert a été donné vendredi soir quand l'Autriche et l'Allemagne, au vu de la "situation d'urgence", ont accepté de recevoir les milliers de migrants échoués et bloqués en Hongrie.