Cet article date de plus de huit ans.

Des dizaines de milliers d'Espagnols et de Portugais dans les rues

Les voisins espagnols et portugais ont manifesté chacun de leur côté pour la mêmes raison ce samedi : la politique de rigueur menée par leur gouvernement respectif.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Jose Manuel Ribeiro Reuters)

Au Portugal et en Espagne,
des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans les rues ce samedi contre la rigueur
et l'austérité économique imposées par leur gouvernement.

A Lisbonne, les manifestants,
à l'appel de la confédération générale des travailleurs (proche du Parti
communiste) ont rempli la Place du Commerce, au cœur de la ville. Ils étaient
entre 70.000 et 175.000 selon les sources. Il y a deux semaines, une première
manifestation avait rassemblé au Portugal plus de 100.000 personnes
.

Samedi, les manifestants réclamaient la fin de
l'austérité, la démission du gouvernement et le départ du Fonds monétaire
international (FMI). En mai 2011, le Portugal a reçu une aide de 78
milliards d'euros de l'Union européenne et du FMI.

En Espagne, l'exaspération
est la même. A Madrid, les manifestants se sont approchés du siège du Parlement
pour la troisième fois cette semaine.

Ce samedi, ils ont exprimé
une fois de plus leur colère face aux hausses d'impôts, aux réductions des
dépenses publiques et à la montée du taux de chômage. Dans la foule madrilène,
on pouvait entendre "virez-les, virez-les" , visant le gouvernement
conservateur de Mariano Rajoy.

Vendredi, Madrid a lancé sa
nouvelle cure d'austérité
. Les dépenses en 2013 devront être
réduites de 40 milliards d'euros. Il est également prévu le gèle des salaires
des fonctionnaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.