Cet article date de plus de sept ans.

Déficit sous les 3 % : Bruxelles accorde à la France un délai de deux ans

Bruxelles, visiblement pas satisfaite des efforts budgétaires, donne à la France jusqu'en 2017 pour ramener son déficit sous la barre des 3 % du PIB, a indiqué ce mercredi le vice-président de la Commission en charge de l'euro, Valdis Dombrovskis. Nous serons alors en pleine campagne présidentielle.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (La Commission européenne adresse un nouvel avertissement budgétaire à la France © MAXPPP)

La conférence de presse du vice-président de la Commission européenne en charge de l'euro, Valdis Dombrovskis, n'était à l'origine pas prévue. Mais sa finalité est bien là : Bruxelles "a décidé de proposer une nouvelle recommandation à la France avec une nouvelle échéance en 2017 ". Dans le viseur, toujours le déficit excessif du pays, qui aura donc deux ans pour repasser sous la barre des 3% du PIB. Une bien mauvaise nouvelle pour François Hollande, car nous serons alors en pleine campagne présidentielle. Pas simple à gérer.

La situation de la France sera réévaluée en mai, mais en attendant, la Commission recommande un effort de redressement budgétaire dès cette année, équivalent à 0,5 point de PIB, alors que l'exécutif n'en prévoit pour l'instant que 0,3 point. Le commissaire européen - et ancien ministre de l'Economie de François Hollande - Pierre Moscovici attend de la France qu'elle présente en avril "un programme national de réformes ambitieux et plus détaillé".

Pierre Moscovici : "Il fallait une nouvelle recommandation"
écouter

Par ailleurs, Valdis Dombrovskis a indiqué que les dossiers de l'Italie et de la Belgique ne feraient pas l'objet d'une procédure pour déficit excessif.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.