Cet article date de plus de sept ans.

D-Day : James Stagg, le monsieur météo qui a senti le vent tourner

Le 5 juin 1944, le Débarquement allié doit avoir lieu mais la météo n’est pas au beau fixe. James M. Stagg, chef météorologue au quartier général britannique, convainc le général Dwight D. Eisenhower de reporter le Débarquement au lendemain. Une décision qui se révèle être la clé du succès du l'Opération Overlord.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le 6 juin 1944, le Débarquement allié sur les plages normandes est une réussite, malgré une météo maussade (AFP PHOTO)

En juin 1944, trois groupes de météorologistes préparent le Débarquement en Normandie : la Royal Navy, le Met Office (Service national britannique de météorologie) ainsi que l’USAAF (United States Army Air Forces). Tous doivent rendre compte à James Stagg, chef prévisionniste au quartier-général qui conseille personnellement le général Eisenhower sur la planification de l’Opération Overlord. A l’époque, le D-Day était prévu le 5 juin 1944 mais le mauvais temps rend impossible l'accostage des navires américains. Le risque serait de faire couler les bateaux amphibies.

La météo se détériore si rapidement que les prédictions au-delà de 24 heures ne sont pas fiables du tout. Le report de l’opération a un terrible effet sur les troupes : les hommes de la 4ème division d’infanterie vont passer la journée en mer et il est hors de question de rentrer au port. Les navires tournent en rond au large de l’île de Wight. Mais la situation ne semble pas s’améliorer. Le temps est couvert et orageux, accompagné de beaucoup de vent.

James Stagg prévoit pourtant une accalmie. Soutenu par les trois groupes de météorologistes, il convainc le général Eisenhower de reporter le Débarquement au lendemain. La carte prévisionnelle fait apparaître au-dessus de l'Angleterre un front froid, annonciateur d'une éclaircie. Le D-Day aura donc lieu le 6 juin 1944.

La prévision s’est avérée bonne, le temps est loin d'être optimal mais il est bien meilleur que la veille. Les Allemands, sous la pluie, ne se doutent de rien. Finalement, le Débarquement est rendu possible grace à l' accalmie annoncée. Un moment décisif donc, qu’a permis James Martin Stagg, météorologiste écossais, diplômé de l’université d’Edimbourg et conseiller d’Eisenhower.

James M. Stagg, météorologiste écossais, conseiller du Général Dwight D. Eisenhower lors du Débarquement du 6 juin 1944 (U.K. Met Office)


Après la guerre, Stagg travaille comme directeur des services du Met Office jusqu’en 1960. Il est élu Fellow de la Royal Society d’Edimbourg en 1951, fait Chevalier en 1954, puis élu président de la Royal Meteorological Society en 1959, en mémoire de son travail effectué lors de l’opération Overlord.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.