Croatie : une étudiante lyonnaise disparaît

Anne-Cécile Pinel, 23 ans, terminait une tournée européenne des festivals de musique par la ville de Slunj, au centre de la Croatie. Sa disparition date du 21 juillet. Une information judiciaire est ouverte, pour enlèvement et séquestration.

(L'enquête est conjointement menée par la police croate et la gendarmerie lyonnaise © REUTERS/Antonio Bronic)

La disparition date du 21 juillet. Anne-Cécile Pinel a juste indiquée à son amie, avec qui elle voyageait en Croatie, à bord d'un van aménagé, qu'elle partait faire un tour, sans argent ni papiers d'identité, mais avec tout de même son téléphone portable. Son amie ne la reverra pas.

La veille au soir, elles avaient assisté à un concert dans cette ville croate - elles terminaient une tournée de festivals de musique en Europe.

Originaire de Saint-Paul-sur-Isère, en Savoie, ses parents n'ont plus eu de nouvelles d'elle depuis la mi-juillet. Les deux amies étaient alors en Autriche.

Information judiciaire pour "enlèvement et séquestration"

La jeune fille, étudiante en BTP à Lyon, devait repasser le week-end dernier en Savoie, avant de repartir au Portugal. Ses parents ont indiqué aux enquêteurs qu'elle ne restait jamais 15 jours sans donner de nouvelles.

L'enquête est menée à la fois par la police croate et par la gendarmerie de Lyon, avec une information judiciaire ouverte pour "enlèvement et séquestration" - un cadre juridique large qui permet de travailler toutes les hypothèses. Le parcours et l'emploi du temps de la jeune fille sont passés au peigne fin. Ses proches doivent être entendus.

 

Les personnes ayant des renseignements peuvent prendre contact au 04 78 92 77 05 .