Crise diplomatique entre la Grande-Bretagne et l'Iran

Après avoir évacué son ambassade à Téhéran, la Grande-Bretagne a décidé de fermer l'ambassade iranienne à Londres, et de faire évacuer son personnel. Tout en affirmant ne pas rompre entièrement ses relations avec l'Iran...

(Mehr News Agency/ Abolfazl Salmanzadeh Reuters)

C'est la suite attendue des violentes manifestations d'hier à Téhéran - lorsque des miliciens islamistes ont saccagé l'ambassade britannique : Londres a décidé d'évacuer tous ses diplomates. Et de fermer son ambassade.

Et ce n'est pas tout : l'ambassade iranienne de Londres sera fermée "sous 48 heures" , a annoncé le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague. "Tout le personnel diplomatique iranien doit quitter" le territoire.

Et le ministre de préciser : "cela ne constitue pas une rupture complète des relations diplomatiques. C'est une mesure qui réduit nos relations avec l'Iran au niveau le plus bas, compatible avec le maintien de relations diplomatiques".

Cette décision fera-t-elle boule de neige ? Toujours est-il que l'Allemagne vient de décider de rappeler son ambassadeur à Téhéran pour consultation, selon la formule consacrée.