Catalogne : le gouvernement espagnol attaque le référendum

Mariano Rajoy, chef du gouvernement espagnol, annonce ce lundi introduire un recours devant le Tribunal constitutionnel contre le référendum sur l’indépendance de la Catalogne prévu le 9 novembre prochain.

("Rien ni personne ne peut rompre la souveraineté" de l'Etat espagnol, a déclaré Mariano Rajoy © Reuters-Albert Gea)

La bataille entre le gouvernement espagnol et la Catalogne continue. Mariano Rajoy a indiqué ce lundi qu’il introduisait un recours devant le Tribunal constitutionnel contre le référendum d'indépendance prévu par la Catalogne le 9 novembre prochain. Pour le chef du gouvernement espagnol, ce vote porte atteinte à "la souveraineté de l'Etat espagnol ".

 

Après un Conseil des ministres extraordinaire tenu dans la matinée, Mariano Rajoy a jugé l’initiative catalane, soutenue par de très nombreux habitants de cette région, était anti-constitutionnelle, "démagogique " et "antidémocratique ". Il a estimé que "rien, ni personne, ni aucun pouvoir, ni aucune institution ne peut rompre ce principe de souveraineté unique, indivisible sur lequel se fonde notre vie commune ".

 

Mariano Rajoy a "profondément regretté " ce référendum. "Je le regrette car cela va à l'encontre de la loi, elle dépasse le cadre de la démocratie, elle divise les Catalans, les éloignent de l'Europe et du reste de l'Espagne, et porte gravement atteinte à son bien-être ". Le gouvernement espagnol a fait savoir qu’il était décidé à faire annuler cette consultation et à utiliser tous les moyens légaux pour arriver à ses fins.