Cet article date de plus de sept ans.

Camions : 2,93 milliards d'euros d'amende pour entente illicite

Jamais la Commission européenne n'a infligé une telle amende : 2,93 milliards d'euros. C'est ce que vont devoir payer plusieurs constructeurs européens de camions pour entente illicite.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (90% des 30 millions de camions en circulation sont concernés par cette entente illicite © MaxPPP)

 Volvo-Renault, Iveco, Daimler, MAN et DAF sont condamnés à verser 2,93 milliards d’euros pour infraction aux règles de la concurrence. Une somme qui ira au budget européen et réduira la contribution annuelle des Etats et donc des contribuables. Les constructeurs de camions ont trois mois pour payer cette amende record.

90% des camions en circulation concernés

En janvier 1997, lors d’une rencontre dans un hôtel bruxellois, ces cinq constructeurs ont décidé de lancer un cartel qui a duré jusqu’en 2011. Une entente secrète qui s’effectuait sur trois points, selon la Commission européenne. D'abord les prix bruts, c’est-à-dire le prix des camions à la sortie de l’usine, ensuite le calendrier pour la mise en place des technologies de réduction d’émission de gaz à effet de serre, et enfin, la répercussion des coûts des technologies sur les clients. Les véhicules concernés représentent 90% des 30 millions de camions qui circulent sur les routes européennes. Ce sont des poids lourds de plus de 16 tonnes et des poids moyens de 6 à 16 tonnes.

Une entente qui a duré 14 ans

C’est la durée de ce cartel, 14 ans, qui explique que l’amende imposée est aussi lourde. Elle aurait pu l’être encore davantage car les constructeurs reconnaissant leur participation : la somme totale a ainsi été réduite de 10%. C’est Daimler qui doit payer le plus, avec une amende qui s’élève à un peu plus d’un milliard d’euros. Volvo-Renault voit son amende réduite de 40% pour avoir collaboré à l’enquête. Le constructeur Man, la filiale de Volkswagen, est quand à lui exempté pour avoir dénoncé le cartel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.