Cet article date de plus de neuf ans.

Bruxelles accepte que l'Espagne reporte de deux ans l'objectif de 3% de déficit

Cette annonce suit la présentation des prévisions économiques de Madrid.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre du Trésor espagnol, Cristobal Montoro Romero, lors d'une conférence de presse à Madrid, le 26 avril 2013. (DANI POZO / AFP)

La Commission européenne a accepté, vendredi 26 avril, le report de deux ans de l'objectif de 3% de déficit pour l'Espagne"Le report de la correction du déficit excessif (au-dessous de 3% du PIB) à l'horizon 2016 est en conformité avec ce que l'analyse technique des services de la Commission estimerait être une trajectoire d'assainissement budgétaire équilibrée - mais toujours ambitieuse - compte tenu du contexte économique difficile", a estimé la Commission dans un communiqué.

Cette annonce intervient alors que l'Espagne vient de présenter les grandes lignes de son Programme de stabilité qui doit être envoyé à Bruxelles d'ici fin avril. Ce cadre macro-économique est assorti d'un plan de réformes structurelles vivement réclamé par Bruxelles, qui ne cesse de mettre en garde l'Espagne contre le "déficit excessif" de ses comptes publics.

Un retour à la croissance en 2014 ?

Il s'agit de prévisions "extrêmement prudentes", a souligné le ministre de l'Economie, Luis de Guindos, à l'issue du Conseil des ministres qui venait d'approuver ce plan. Comme pour lui faire écho, l'exécutif européen juge "essentiel que la trajectoire budgétaire inscrite dans le Programme de Stabilité repose sur des hypothèses macroéconomiques prudentes et sur des mesures structurelles suffisamment nombreuses et de grande qualité".

Selon le gouvernement espagnol, il faudra deux ans supplémentaires pour redresser les finances. Madrid verra son économie se contracter de 1,3% cette année avant un retour à la croissance en 2014 et le déficit public ne redescendra pas sous le seuil des 3% avant 2016, soit deux ans plus tard que prévu.  En Espagne, le nombre de chômeurs vient de franchir la barre des six millions, à 27,16% des actifs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.