Cet article date de plus de sept ans.

Belgique : de la techno pour déloger des gens du voyage

Un maire belge a décidé mercredi d'utiliser la force pour déloger des gens du voyage installés sans autorisation sur un terrain : de la techno à plein volume. Une méthode inefficace et critiquée au sein de son parti.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Un rassemblement de gens du voyage en 2011 (illustration) © MAXPPP / IP3Press)

Les autorités de la petite ville belge de Landen ont tenté ce mercredi de déloger un groupe de gens du voyage en diffusant de la musique techno à plein volume sur le terrain sur lequel ils étaient installés.

Une trentaine de caravanes avaient été installées dimanche par leurs propriétaires sur un terrain industriel vide, sans autorisation. Après que le maire leur a demandé une première fois de quitter les lieux, ils avaient accepté de partir mardi, avant de reporter finalement leur départ à vendredi.

Le maire socialiste de Landen, Gino Debroux, a donc décidé de les forcer à partir en installant une sono de 14.000 watts avec laquelle un DJ local était chargé de diffuser de la techno. Une solution bien inefficace puisque les habitants, plutôt que de plier bagage, se sont mis à danser. Après de nouvelles négociations avec la police, ils ont accepté de partir.

Il faudra payer les droits d'auteur

La méthode employée par le maire lui a valu des critiques de la part de son parti et des autorités de localités voisines. Le maire de Lubbeek, Theo Francken, qui a dénoncé des pratiques semblables à celles "appliquées en Roumanie, où les tsiganes sont chassés" . Le président du parti socialiste flamand, Bruno Tobback a lui estimé que la situation était "allée trop loin ".

La Société belge des auteurs, compositeurs et éditeurs (Sabam) a quant à elle annoncé qu'elle envoyait à la commune la facture des droits d'auteur pour la diffusion de la chanson sur le terrain. "Elle sera d'une centaine d'euros ", selon le porte-parole de la Sabam.

De la techno à plein volume pour expulser des gens du voyage (Pierre Benazet à Bruxelles)
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.