Au moins quatre morts dans le crash d'un avion de transport militaire près de Séville

Un avion de transport militaire Airbus A400M s'est écrasé ce samedi après-midi à proximité de l'aéroport de Séville, sur une zone non-habitée, faisant au moins quatre morts.

(Image des débris de l'avion militaire qui s'est écrasé samedi près de Séville, en Espagne © REUTERS/Marcelo del Pozo)

Un avion de transport militaire Airbus A400M Atlas s'est écrasé samedi juste après son décollage dans un champ près de l'aéroport San Pablo de Séville, dans le sud de l'Espagne, ont annoncé le ministère de la Défense et les services de secours espagnoles. L'appareil aurait heurté une ligne à haute tension. Airbus a confirmé l'accident et précisé dans un communiqué que l'appareil, encore en phase d'essai, était destiné à l'armée turque. Le ministère espagnol de la Défense avait auparavant indiqué que le vol n'était pas assuré par l'armée espagnole.

Au moins quatre morts 

Sept à dix personnes se trouvaient à bord de l'appareil. Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a déclaré que tous les membres d'équipage étaient des employés d'Airbus et qu'ils étaient de nationalité espagnole. Le ministère de la Défense a dit dans un premier temps ne pas être en mesure de confirmer s'il y avait des victimes mais le gouvernement a d'ores et déjà exprimé ses "plus sincères condoléances". Les secours parlent d'au moins quatre morts dans le crash et de deux personnes gravement blessées. 

L'aéroport de Séville fermé jusqu'à nouvel ordre

Suite à l'accident, les autorités aéroportuaires ont décidé la fermeture de l'aéroport de Séville au trafic commercial. "L'aéroport de Séville est fermé au trafic. Sa brigade de pompier est occupée sur le site de l'accident, en dehors de l'enceinte", précise l'opérateur aéroportuaire espagnol AENA sur Twitter. Il ne précise pas quand l'aéroport pourra reprendre ses activités.