Ce que l'on sait du crash d'un F-16 en Espagne

Neuf Français et les deux pilotes grecs sont morts dans l'accident.

De la fumée s\'échappe de l\'aéroport militaire de Los Llanos (Espagne), lundi 26 janvier. Dix personnes sont mortes dans le crash d\'un avion, juste après son décollage.
De la fumée s'échappe de l'aéroport militaire de Los Llanos (Espagne), lundi 26 janvier. Dix personnes sont mortes dans le crash d'un avion, juste après son décollage. (JOSEMA MORENO / AFP)

Un chasseur F-16 grec s'est écrasé au décollage dans le centre d'entraînement militaire de Los Llanos, dans la province d'Albacete (Espagne), lundi 26 janvier, vers 15h20. Huit Français et les deux pilotes grecs sont morts dans l'accident, selon le gouvernement espagnol. Une neuvième victime française a succombé à ses blessures mardi 27 janvier, a annoncé le ministère de la Défense espagnole. 

Que s'est-il passé ? 

L'avion de combat "est tombé au décollage" pour des raisons encore inconnues, a expliqué un porte-parole de la Défense espagnole à l'AFP. L'appareil, utilisé dans le cadre d'un programme de formation pour pilotes de l'Otan, effectuait des manœuvres lorsqu'"au moment du décollage, il a perdu de sa puissance, et s'est écrasé sur l'aire de stationnement, heurtant plusieurs avions qui s'y trouvaient". Au moins deux Alpha Jet, deux Mirage 2000D et deux Rafale français étaient stationnés sur cette aire. Un immense panache de fumée s'est élevé de l'accident et les secours n'ont pu venir en aide aux victimes qu'après avoir éteint l'incendie. 

Quel est le bilan du drame ?

Un premier bilan faisait état, lundi, de dix morts, dont trois capitaines et un lieutenant. Une onzième personne est décédée mardi des suites de ses blessures. L'accident a également fait 21 blessés, parmi lesquels 11 Italiens et 10 Français, précise le ministère espagnol de Défense. La plupart des victimes françaises viennent de la base aérienne de Nancy, selon les informations du Monde. Certains blessés, souffrant de graves brûlures, ont été transférés vers un service spécialisé à Madrid. 

Quel est ce programme d'entraînement de l'Otan ?

Ces militaires français participaient au Tactical Leadership Program, un stage de formation pour les pilotes de chasse à l'issue duquel ils obtiennent le label de "chef de mission". Cette école de pilotes "accueille dix nationalités", a précisé un porte-parole du ministère français de la Défense. 

Le centre y forme des pilotes à diverses spécialités y compris la guerre électronique, la reconnaissance ou le combat aérien. "Cette formation est l'une des plus réputées et des plus exigeantes du monde", explique le ministère sur son site. Avant de déménager dans la base de Los Llanos, en 2009, le stage était dispensé en Belgique.

Quelles sont les réactions en France ?

Après avoir été informé de la mort de "huit aviateurs" français, François Hollande a fait part de sa "très grande émotion" dans un communiqué. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le chef d'état-major de l'armée de l'air Denis Mercier sont attendus, mardi, sur les lieux du drame.