Cet article date de plus de cinq ans.

Israël : l'aéroport de Ben Gurion, un exemple niveau sécurité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Israël : L'aéroport de Ben Gurion, un exemple niveau sécurité
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis de nombreuses années, des mesures d'hyper-sécurité ont été mises en place. Les explications de France 2.

Israël est un pays où la sécurité est érigée depuis longtemps en priorité. Son aéroport international de Ben Gurion ne fait pas exception. Les contrôles commencent même trois kilomètres avant l'aérogare avec des premières barrières.
"Le premier barrage de sécurité est bardé de technologies. Il y a des caméras de vidéosurveillance, il y a des capteurs de reconnaissance de plaques minéralogiques puis il y a un premier filtre humain", détaille le journaliste Franck Genauzeau. Si vous êtes jugé suspect après une série de questions, on vous somme de vous mettre sur le côté pour un contrôle plus approfondi.

"Le plus important c'est l'homme derrière la machine"

L'aéroport est régulièrement classé comme le plus sûr du monde. Pourtant, à l'entrée de l'aérogare il n'y a pas de scanner à rayons X ni de contrôle systématique des bagages. Les Israéliens considèrent que la meilleure des sécurités reste le contrôle humain. Des dizaines d'agents en civil ou en tenue sont fondus au milieu des passagers à l'extérieur comme à l'intérieur. L'observation, le renseignement, c'est là le secret de la réussite, selon un expert. "Le plus important c'est l'homme derrière la machine", affirme Shlomo Harnoi, ancien haut responsable de la sécurité dans le pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de Bruxelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.