Bruxelles : inquiétude et doutes après une nouvelle fausse alerte terroriste

En direct de Bruxelles (Belgique), Valéry Lerouge revient sur la fausse alerte terroriste qui a eu lieu ce mardi matin.

FRANCE 2

Bruxelles (Belgique) a été ce mardi 21 juin au matin le théâtre d'une fausse alerte terroriste qui a pris des proportions inhabituelles. Un suspect a été interpellé dans un centre commercial avec une ceinture explosive factice. S'en est suivi la mise en place d'un périmètre de sécurité et l'intervention de l'armée. La réaction des autorités belges est révélatrice de la tension qui règne encore dans la capitale, trois mois après les attentats.

Une attaque imminente

"Pas une journée sans une alerte à la bombe", note Valéry Lerouge, en direct de Bruxelles. "Si les services de police sont à ce point sur les dents c'est parce qu'ils ont accumulé de nombreuses informations depuis huit jours laissant craindre à une attaque imminente", explique le journaliste de France 2. Seul problème : malgré de nombreuses interpellations, la police ne retrouve rien, ni arme, ni explosif, ce qui entretient plutôt l'inquiétude et des doutes sur la capacité des services de sécurité à démanteler les réseaux. Le niveau d'alerte reste néanmoins de trois, sur une échelle de quatre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une policière devant le centre commercial City2, à Bruxelles (Belgique), le 21 juin 2016.
Une policière devant le centre commercial City2, à Bruxelles (Belgique), le 21 juin 2016. (FRANCOIS LENOIR / REUTERS)