Attaques à Utrecht : attentat terroriste, vengeance ou différend familial ?

L'auteur de la fusillade à Utrecht a été arrêté lundi 18 mars. L'enquête se poursuit. La piste d'une attaque terroriste est privilégiée.

France 3

Le Premier ministre néerlandais évoque un attentat à tous égards lundi 18 mars après l'arrestation lundi en fin de journée de l'auteur présumé de la fusillade, Gokmen Tanis, 37 ans, qui a fait trois morts et cinq blessés. Les enquêteurs vont travailler toute la nuit à la recherche de nouveaux éléments et indices, indique Pascal Verdeau en direct des lieux de la fusillade à Utrecht.

Un violeur psychopathe ?

Ils restent relativement prudents sur le mobile de l'attaque. Cet après-midi, le procureur évoquait la piste d'un différend familial ou d'une simple vengeance. Ce soir, un grand journal néerlandais citait le témoignage d'une femme qui affirme avoir été violée par le principal suspect. Un témoignage glaçant. Elle a affirmé que c'était un psychopathe et un drogué, conclut l'envoyé spécial de France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Gokmen Tanis, 37 ans, est l\'auteur présumé de la fusillade à Utrecht, aux Pays-Bas.
 Gokmen Tanis, 37 ans, est l'auteur présumé de la fusillade à Utrecht, aux Pays-Bas. (France 3)