Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo En Allemagne, une femme inaugure une mosquée libérale ouverte aux femmes non voilées et aux homosexuels

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Une mosquée libérale à Berlin et des prières dirigées par des femmes
REUTERS ET APTN
Article rédigé par
France Télévisions

La petite mosquée Ibn-Rushd-Goethe accueillera hommes et femmes pour prier ensemble.

Une mosquée libérale a vu le jour à Berlin vendredi 16 juin. Le lieu est né de l'idée et de la persévérance de la militante féministe et avocate Seyran Ates, originaire de Turquie et qui s'est installée en Allemagne avec sa famille à l'âge de six ans.

La petite mosquée Ibn-Rushd-Goethe, nommée ainsi en hommage au philosophe islamique Averroès (Ibn Rushd) et au dramaturge, poète et homme d'Etat allemand Johann Wolfgang von Goethe, accueillera hommes et femmes pour prier ensemble plutôt que séparément. Tout croyant homosexuel et transgenre sera également le bienvenu.

"Personne ne viendra en niqab ou en burqa"

Seyran Ates prône le respect de la démocratie et s'insurge contre la charia. Elle explique qu'en tant que femme musulmane progressiste, elle refuse de se livrer à des organisations islamiques conservatrices plutôt que de lancer son lieu de prière.

La mosquée libérale est installée à l'intérieur de l'église protestante Saint-Jean (St. Johannes) de Berlin. "Fondamentalement, la porte de la mosquée est ouverte à tous, à une exception près : personne ne viendra en niqab ou en burqa", annonce sa fondatrice. C'est pour des raisons de sécurité, et nous croyons que le voile à visage plein n'a rien à voir avec la religion, mais plutôt une attitude politique."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.