Vidéo "Aujourd’hui, être un couple franco-allemand, c’est relativement facile", affirme le mari d'une Française et le papa de trois enfants binationaux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
VIDEO. "Aujourd’hui, être un couple franco-allemand, c’est relativement facile", affirme le mari d'une Française et le papa de trois enfants binationaux
Article rédigé par
France Télévisions

Alice et Volker ont vécu dans une Europe en paix alors que leur grands-parents ont connu la guerre. Ils s'amusent aujourd'hui de leurs différences, mais espèrent que pour leurs enfants l'Europe sera demain une réalité aussi naturelle que "l'air qu'ils respirent"... Extrait du magazine "Nous, les Européens" diffusé dimanche 9 mai 2021 à 10h45 sur France 3.

Il y a beaucoup de couples binationaux à Bruxelles, capitale de l’Europe. La Française Alice et l’Allemand Volker, ainsi que leurs trois enfants bilingues, y sont donc parfaitement à leur aise. Une double identité qui fait pourtant d’eux des étrangers dans leur propre pays. "Quand mes enfants sont en France, on les appelle toujours 'les Allemands' et, quand ils sont en Allemagne, tout le monde remarque à quel point ils sont français. C’est pour moi la preuve qu’ils sont vraiment un mélange", explique le papa au magazine "Nous, les Européens" (replay).

"Le vendredi soir, ils ne mangent ni allemand ni français, mais italien. Comme ça, cela évite les conflits", précise-t-il ce jour où toute la famille est attablée pour déguster de bonnes pizzas… La famille s’est nourrie de ces différentes cultures en acceptant les coutumes de leurs pays respectifs. Et tous préfèrent s’en amuser, comme la maman : "A notre mariage, on pouvait faire la distinction entre les invités rien qu’en regardant leurs chaussures. Talons et chaussures habillées étaient du côté français et les chaussures moins habillées étaient du côté allemand."

"Toutes les cultures européennes se sont vachement rapprochées"

"La culture française est très forte, et même un peu à vocation missionnaire, affirme Volker. Quand je suis dans la famille d’Alice, ce sont de grands dîners, c’est magnifique. On mange pendant des heures. C’est franco-français, c’est tout un rituel. J’adore… mais il faut adorer, sinon, on devient un peu un outsider…" La circulation des personnes et des biens en Europe a peu à peu fait émerger l’ébauche d’une identité commune.

"Aujourd’hui, être un couple franco-allemand, c’est relativement facile, dit-il. Cela n’a rien à voir avec un couple européen-asiatique, où les différences sont beaucoup plus grandes. Ces dernières décennies, toutes les cultures européennes se sont vachement rapprochées." Les grands-parents d’Alice et Volker ont connu la guerre. Ils ont vécu en paix dans une Europe parfois décriée et comptent maintenant sur la jeunesse pour lui redonner un nouveau souffle : "En voyant mes enfants, je reste assez optimiste. La nouvelle génération sera encore plus enthousiaste vis-à-vis de l’Europe que la mienne. Ce sera peut-être tellement normal pour eux que l’Europe sera comme l’air qu’ils respirent", estime Volker.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.