Olaf Scholz rencontre Xi Jinping à Pékin lors d'une visite controversée

Le chancelier allemand veut développer davantage "la coopération économique avec la Chine", en dépit "de points de vue différents".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président chinois Xi Jinping reçoit le chancelier allemand Olaf Scholz, le 4 novembre 2022 à Pékin (Chine). (KAY NIETFELD / DPA / AFP)

Le chancelier allemand Olaf Scholz a rencontré, vendredi 4 novembre à Pékin, le président chinois Xi Jinping dans le cadre d'une visitée très controversée en raison du contexte de défiance croissante de l'Occident face au régime autoritaire chinois.

Xi Jinping a affirmé que la venue du chancelier allemand "renforçait la coopération pratique" avec l'Allemagne, selon des propos rapportés par la télévision publique CCTV. De son côté, Olaf Scholz a expliqué qu'il souhaitait "développer davantage" la coopération économique avec la Chine, en dépit "de points de vue différents".

Le premier dirigeant de l'UE reçu depuis le début du Covid-19

Olaf Scholz est le premier dirigeant de l'Union européenne et du G7 à se rendre en Chine depuis le début de la pandémie de Covid-19. Il a été reçu dans la matinée au Palais du peuple par Xi Jinping et doit ensuite s'entretenir avec le Premier ministre chinois Li Keqiang.

Cette visite d'un jour, qui survient juste après la reconduction de Xi Jinping à la tête du Parti communiste chinois et du pays, est vue d'un œil critique non seulement en Allemagne, mais aussi en France, en Belgique et aux Etats-Unis.

Dans une tribune publiée juste avant son départ, le chancelier se dit conscient que "la Chine d'aujourd'hui n'est plus la même qu'il y a cinq ou dix ans", citant notamment le récent congrès du Parti communiste chinois qui a cimenté le pouvoir de Xi Jinping. "Si la Chine change, nos relations avec la Chine doivent changer aussi", a admis le chancelier allemand, esquissant un prudent changement de cap.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.