Cet article date de plus de dix ans.

Marche des Vivants à Auschwitz-Birkenau

Quelque 8.000 personnes, de jeunes Juifs pour la plupart, ont participé le 19 avril 2012 à la 21e Marche des Vivants sur le site de l'ancien camp de la mort d'Auschwitz-Birkenau, en hommage aux six millions de Juifs exterminés par les nazis pendant la Seconde guerre mondiale.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marche organisée pour la journée annuelle de la Shoah, le 19 avril 2012 à Auschwitz. (AFP)

Les marcheurs ont franchi au son du schofar, instrument à vent utilisé par les Juifs dans leur rituel, le portail avec l'inscription tristement célèbre «Arbeit macht frei» (Le travail rend libre) de ce camp symbole de l'Holocauste, installé par l'Allemagne nazie dans le sud de la Pologne en 1940. Ils ont ensuite parcouru à pied la route entre Auschwitz, la partie la plus ancienne du camp, et Birkenau, le principal lieu d'extermination des Juifs, distant de trois kilomètres.



AFP, le 20 avril 2012

Aux côtés de jeunes Juifs en provenance d'Israël, d'Australie, des Etats-Unis et d'Europe, près de 2.000 jeunes Polonais ont pris part à cette marche, organisée à l'occasion de la journée annuelle de la Shoah. Les jeunes étaient accompagnés par l'ancien grand rabbin ashkénaze d'Israël, Meir Lau, et le chef de la police israélienne Yohanan Danino, ainsi que par d'anciens combattants américains et canadiens de la Seconde guerre mondiale qui avaient libéré d'autres camps nazis, notamment celui de Buchenwald.

L'Allemagne nazie avait exterminé à Auschwitz-Birkenau environ 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs de différents pays européens, entre 1940 et le début de 1945. Ce camp a été libéré par l'Armée Rouge en janvier 1945.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.