Véhicule-bélier à Münster : la piste islamiste écartée pour le moment

Les faits se sont déroulés vers 15h30 à Münster, dans le nord-ouest de l'Allemagne.

Des pompiers et des policiers sur les lieux du drame, le 7 avril 2018 à Münster (Allemagne).
Des pompiers et des policiers sur les lieux du drame, le 7 avril 2018 à Münster (Allemagne). (DPA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Drame à Münster. Un homme a foncé sur la foule, samedi 7 avril, au volant d'une camionnette, dans cette ville du nord-ouest de l'Allemagne. Les faits se sont produits sur la place Kiepenkerl. Le bilan est d'au moins trois morts, dont le conducteur du véhicule. 

>> Ce que l'on sait (et ce que l'on ne sait pas) sur le véhicule-bélier de Münster

Un attentat islamiste exclu pour le moment. Selon le ministre de l'intérieur du land de Rhénanie Westphalie, Herbert Reul, il n'y a pour le moment rien qui laisse penser à un attentat islamiste. 

Le conducteur du véhicule est mort. Selon la police, l'homme s'est suicidé peu après avoir foncé dans la foule. "Le conducteur s'est tué lui-même par balle", a précisé à l'AFP une porte-parole de la police.

Un bilan qui s'annonce lourd. Dans un premier temps, les autorités avaient donné le chiffre de quatre morts, dont le conducteur. Mais, selon le ministre de l'Intérieur de Rhénanie-Westphalie, Herbert Reul, le bilan est de trois morts. Lors d'une conférence de presse, un porte-parole de la police a évoqué une trentaine de blessés, dont six en danger de mort.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MUNSTER

22h36 : Le Rheinische Post remarque justement qu'aucun élément n'a filtré sur l'identité des deux victimes de la camionnette. La police s'est refusée à tout commentaire à ce sujet.

22h11 : Un service religieux œcuménique aura lieu demain à 19h30 dans la cathédrale de Münster, indique le journaliste de Bild sur place.

20h51 : Le ministre de l'Intérieur de Westphalie-Rhénanie ramène le bilan à deux morts, plus le conducteur, soit un de moins que le bilan communiqué précédemment.

20h32 : Le ministre régional de l'Intérieur de Rhénanie-Westphalie Herbert Reul exclut pour le moment la thèse de l'attentat islamiste. Il ajoute que le conducteur est bien un citoyen allemand, comme révélé par la presse.

20h23 : Le Rheinische Post fait état d'une explosion contrôlée par les services de déminage entendue dans le centre-ville.

20h21 : "Toutes mes pensées pour les victimes de l'attaque de Münster. La France partage la souffrance de l'Allemagne."

19h44 : "Je suis profondément choquée par les terribles événements de Munster. Tout est en train d'être fait pour clarifier les faits et soutenir les victimes et leurs proches. Merci à tout le personnel sur place. Je suis en contact constant avec le ministre de l'Intérieur Seehofer, le vice-chancelier Scholz et le ministre président de la Rhénanie-Westphalie Laschet."

19h31 : Si vous êtes un peu perdu dans le flot des informations qui circulent sur l'attaque de Münster, nous avons compilé les éléments avérés et ceux qui demeurent flous dans un article.

19h28 : Selon le journal allemand Süddeutsche Zeitung, le conducteur de la camionnette serait un Allemand de 49 ans qui souffrait de troubles psychiques. La police serait en train de fouiller sa maison. Selon la chaîne ZDF, il aurat tenté de mettre fin à ses jours récemment.

Prudence, aucune confirmation officielle de cette information ne nous est encore parvenue.

19h08 : Il n'y a pas que le centre-ville de Münster (Allemagne) qui est bouclé par la police. Le photographe Christoph Reichwein qui roule en direction de la ville nous décrit ce qu'il voit : "Je me rends actuellement à Münster et sur la route, il y a des contrôles dans les villes alentour. Il y a des policiers partout qui sont très armés."

18h41 : Selon le Westfäliche Nachrichten, le véhicule qui a terminé sa course sur une terrasse de café à Münster était une version moderne du combi Volkswagen, le VW Bulli.

18h37 : @Salazariel Nous ne disposons d'aucune information à ce sujet pour le moment.

18h37 : Bonsoir, connaissons-nous l'identité de l'auteur et ce qui a motivé son action?

18h50 : Gomez, 23 ans, employé de cuisine dans un restaurant proche, nous raconte :

"Pendant l'accident, j'étais en pause. J'étais à la maison. On a été informé qu'il y avait eu un accident alors avec mon chef, on est allé au restaurant mais on ne nous a pas laissés passer. Il y avait beaucoup de policiers, ils étaient armés, avec des fusils. Tout le centre de Münster est bloqué maintenant. Tout est fermé."

18h30 : pray for the victim

18h29 : Que dire ? Tristesse absolue.

18h29 : Quelle que soit la raison de ce drame,compassion et solidarité pour nos amis allemands.

18h29 : Dans quel monde vit-on ? De tout cœur avec les famille des victimes. Corinne de l'Alsace.

18h28 : Tout mon soutien à MUNSTER, SES habitants, SES blessés. Condoléances à toutes les familles frappées par la perte d' un être cher.

18h28 : Vous êtes nombreux à avoir une pensée pour les victimes de Münster dans les commentaires du live.

18h22 : L'hôpital de Münster relaie un appel aux dons de sang pour venir en aide aux victimes.

18h14 : "La ville est en deuil après cet événement horrible. Notre compassion va aux proches des victimes. Nous souhaitons une rapide récupération aux blessés. Nous ne connaissons pas encore les motivations."

Interrogé par Bild, le maire se dit "stupéfait".

17h49 : Dernier bilan en date : 3 morts, 20 blessés, dont six dans un état grave, tweete un journaliste du Spiegel.

17h37 : La porte-parole du gouvernement allemand, Ulrike Demmer, exprime sur Twitter, sa sympathie aux victimes de Münster. "Terribles nouvelles, nos pensées sont avec les victimes et leurs proches."

17h35 : "Il y a des policiers partout dans le quartier", nous raconte un employé de restaurant qui travaille sur la Bergstrasse, non loin de la terrasse où la camionnette a terminé sa course.

17h32 : Une manifestation qui devait rassembler 1 500 Kurdes dans le centre-ville de Münster cet après-midi a bien évidemment été annulée, indique la Weistfalische Nachrichten.

17h28 : Selon le journaliste de Bild sur place, le porte-parole de la police vient de déclarer qu'il y a peut-être d'autres personnes en fuite. Il parle aussi d'un objet suspect qui a été retrouvé par les autorités.

17h13 : Selon la police locale, le conducteur du véhicule qui a foncé sur les passants s'est suicidé par balles.

17h13 : Selon le Spiegel, le restaurant dont la terrasse a été touchée est une institution de Münster, le Kiepenkerl, situé en plein cœur de la vieille ville historique.

17h08 : @loustic du 29 Comme le dit la police allemande, "pas de spéculation". On ignore encore si c'est un accident ou un attentat, on vous tiendra informés dès que nous aurons des éléments tangibles. Par exemple, l'information qui circule sur les médias allemands comme quoi le conducteur se serait suicidé n'est pas encore confirmée.

17h04 : Est-ce qu'il peut s'agir d'un attentat?

17h01 : Selon le Rheinische Post, la police a bouclé la zone pour rechercher des explosifs.

17h00 : Selon les images qui nous parviennent via les réseaux sociaux, la camionnette aurait foncé sur la terrasse d'un café.

16h53 : Selon le journal local Rheinische Post, le quartier de la vieille ville a été entièrement évacué.

16h49 : Littéralement, la police tweete : "Il y a des morts et des blessés, évitez la zone."

16h53 : Selon le journal Der Spiegel, une camionnette a foncé dans la foule à Münster (Allemagne), dans le nord-ouest du pays. Premier bilan : plusieurs passants ont été tués et de nombreux autres blessés, selon la police locale sur Twitter.