Cet article date de plus de neuf ans.

Des graffs incendiaires au futur siège de la BCE

Les barrières du chantier du futur siège de la Banque centrale européenne à Francfort accueillent des graffs dont certains sont très critiques vis-à-vis de l'institution. Les graffeurs sont autorisés à peindre, et l'opération est même financée en partie par l'organisme européen.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les barrières de chantier du futur siège de la BCE à Francfort sont décorées de graffs. (AFP/Daniel Roland)
Casino Royal, le célèbre James Bond, a inspiré un des graffeurs. Il a mis en scène la chancelière Angela Merkel en Eva Green, et le président de la BCE Mario Draghi en lieu et place de Daniel Craig. Le cœur du film est une partie de poker à 43 millions de dollars, où Bond joue l'argent du gouvernement britannique!

Un autre dessin présente le cupide Gollum du Seigneur des anneaux. Gollum fasciné par «son précieux», l'anneau qui lui fait perdre tout contrôle.

Autant dire que la politique économique européenne n'est pas épargnée. Les artistes tirent également à boulets rouges sur l'euro. Le plus drôle est que la BCE finance en partie (10.000 euros) cette opération qui se retourne en une critique de l'institution et de ce qu'elle représente. Magnanime, elle conservera une œuvre de cette exposition éphémère qui disparaîtra à la fin des travaux. Le graff rejoindra la décoration du nouveau bâtiment qui sera opérationel en 2014.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.