Allemagne : un automobiliste fonce dans la foule et blesse quatre personnes, le gouvernement dénonce une attaque raciste

Des Syriens et des Afghans figurent parmi les victimes. Le conducteur a fini par être rattrapé par la police et arrêté. 

Des policières sur la place Berliner où un automobiliste a foncé sur un groupe de personnes, le 1er janvier 2019 à Bottrop (Allemagne).
Des policières sur la place Berliner où un automobiliste a foncé sur un groupe de personnes, le 1er janvier 2019 à Bottrop (Allemagne). (MARCEL KUSCH / DPA / AFP)

L'attaque a été commise quelques minutes après le passage à la nouvelle année. Un homme a foncé au volant de sa voiture sur un groupe de personnes, à Bottrop (Allemagne), ont déclaré la police et le parquet d'Essen. Au moins quatre personnes ont été blessées, dont des Syriens et des Afghans. L'une de ces victimes était toujours hospitalisée mardi soir.

L'automobiliste, âgé de 50 ans, a d'abord tenté de renverser un piéton mais il l'a manqué. Il a poursuivi sa route vers le centre-ville, où il a commis son attaque. Dans sa fuite, le conducteur a ensuite pris pour cibles des personnes, majoritairement étrangères, qui patientaient à un arrêt d'autobus, mais n'en a blessé aucune. Il a fini par être rattrapé par la police dans la ville d'Essen, où il a été interpellé.

"Une attaque délibérée"

"Pour les enquêteurs, il s'agit a priori d'une attaque délibérée qui serait liée à la xénophobie du conducteur", ont déclaré les forces de l'ordre, qui le qualifient en outre de déséquilibré. Cet homme avait été admis au moins une fois dans un établissement fermé, écrit le magazine allemand Der Spiegel (en allemand), et une maladie schizophrénique avait été diagnostiquée.

Le ministre de l'Intérieur du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, Herbert Reul, a déclaré par la suite à la presse qu'"un Allemand a[vait] foncé délibérément dans une foule (…) composée en grande partie d'étrangers. Cet homme avait clairement l'intention de tuer des étrangers."