Cet article date de plus d'un an.

Allemagne : les sociaux-démocrates, les Verts et les libéraux ont conclu un accord pour former un gouvernement de coalition

Les libéraux ont obtenu le ministère des Finances alors que les Verts héritent pour leur part des ministères des Affaires étrangères et de la Protection du climat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olaf Scholz s'exprime devant son parti, le SPD, le 20 novembre 2021 à Schönefeld (Allemagne). (MONIKA SKOLIMOWSKA / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

Une nouvelle ère outre-Rhin, après seize années de gouvernance d'Angela Merkel. Les sociaux-démocrates allemands (SPD), les Verts et les libéraux (FDP) ont conclu, mercredi 24 novembre, un accord gouvernemental pour former une coalition qui va accéder au pouvoir, selon le contrat entre les trois partis.

Près de deux mois après les élections fédérales marquées par une débâcle historique pour le camp conservateur (CDU) de la chancelière, le social-démocrate Olaf Scholz va entrer à la chancellerie, dans une alliance inédite avec les Verts et le parti libéral du FDP. Ces derniers ont obtenu le ministère des Finances. Les écologistes vont de leur côté hériter de cinq ministères, dont celui des Affaires étrangères et un "super-ministère" regroupant l'Economie et la Protection du climat.

Légalisation du cannabis et retour à la rigueur budgétaire

La nouvelle coalition a annoncé plusieurs mesures. Parmi elles, la légalisation du cannabis, dont la vente dans des "magasins agréés" sera réservée "aux adultes". Le SPD, les Verts et les libéraux veulent également avancer la sortie du charbon. "L'idéal serait d'y parvenir dès 2030", exposent-il dans leur contrat, soulignant que "cela exige le développement massif des énergies renouvelables" et implique "la construction de centrales à gaz modernes afin de couvrir les besoins croissants en électricité et en énergie au cours des prochaines années à des prix compétitifs".

La nouvelle coalition gouvernementale compte aussi revenir "en 2023" aux règles de rigueur budgétaire, dont le frein constitutionnel à l'endettement, selon l'accord entre les partis présenté mercredi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.