Cet article date de plus d'un an.

Allemagne : le gouvernement saisit une raffinerie russe qui menaçait de stopper sa production

Publié
Allemagne : le gouvernement saisit une raffinerie russe qui menaçait de stopper sa production -
Allemagne : le gouvernement saisit une raffinerie russe qui menaçait de stopper sa production Allemagne : le gouvernement saisit une raffinerie russe qui menaçait de stopper sa production - ()
Article rédigé par France 2 - L.Desbonnets, B.Boussouar, M.Werth
France Télévisions
France 2

Le bras de fer énergétique entre la Russie et l'Allemagne se poursuit avec une décision radicale venue de Berlin. Le gouvernement a pris le contrôle d’une raffinerie importante du pays alors que les propriétaires russes menaçaient de tout couper.

L’une des plus grandes raffineries d’Allemagne, qui fournit le carburant pour Berlin et sa région, appartient à une entreprise russe qui menaçait de tout couper. Le gouvernement allemand vient de décider d’en prendre le contrôle. Une mise sous tutelle d’un site de 1 200 salariés, une décision radicale dans le bras de fer avec Moscou. Cette raffinerie, située à Schwedt, était approvisionnée par l’oléoduc Druschba, qui signifie amitié en russe. Mais l’embargo sur le pétrole russe doit entrer en vigueur à la fin de l’année et le propriétaire du site refusait de raffiner autre chose.

"L’Allemagne paye au prix fort sa dépendance vis-à-vis de la Russie"

Sur place, la prise de contrôle du gouvernement rassure plus ou moins les habitants. Berlin veut désormais faire venir des hydrocarbures par bateau, puis par train, sans pour l’instant préciser les pays d’origine. "Les pouvoirs publics annoncent qu’ils dépenseront plus d’un milliard d’euros pour moderniser la raffinerie et lui permettre de continuer à fonctionner. Comme pour le gaz, l’Allemagne paye au prix fort sa dépendance vis-à-vis de la Russie pour son approvisionnement en énergie", conclut le journaliste de France Télévisions Berlin, Laurent Desbonnets.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.