Allemagne : des ouvriers réclament la semaine de travail de 28 heures

En Allemagne, le principal syndicat de l'industrie réclame la semaine de travail de 28 heures et appelle à des arrêts de travail. Les employeurs ne veulent pas en entendre parler.

Voir la vidéo
France 3

IG Metall, le premier syndicat allemand dans l'industrie, compte bien multiplier les débrayages. Les arrêts de travail affectent déjà les plus grandes entreprises automobiles comme Volkswagen et Porsche.

Des négociations serrées

Sûr de sa force, IG Metall réclame plusieurs mesures : une hausse des salaires dans l'industrie de 6% et surtout la possibilité pour chaque employé de demander à travailler 28 heures par semaine pendant deux ans maximum. Grâce à des compensations, ceux qui ont des personnes à charge pourraient garder le même salaire.

Des revendications jugées irréalistes par le patronat allemand en terme d'organisation du travail notamment. Les négociations entre IG Metall et les chefs d'entreprise doivent reprendre avant la mi-janvier, mais le bras de fer s'annonce tendu tant les positions entre les deux partis semblent éloignées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une usine de l\'entreprise allemande Hoescht, photographiée le 6 février 1996, à Francfort (Allemagne).
Une usine de l'entreprise allemande Hoescht, photographiée le 6 février 1996, à Francfort (Allemagne). (MATZERATH FABIAN / DPA / AFP)