Allemagne : bientôt la fin des mini-jobs ?

Publié
Allemagne : bientôt la fin des mini-jobs
Article rédigé par
L. Desbonnets, B. Boussouar - France 2
France Télévisions

L’Allemagne a enfin un accord de gouvernement. Il devrait s’en prendre aux mini-jobs, ces emplois précaires souvent occupés par des jeunes.

Rien que dans un restaurant de Potsdam, en Allemagne, ils sont quinze serveurs employés en mini-jobs. Il s’agit de temps partiels ultra-flexibles, sans couverture sociale et dont les fiches de paie sont strictement plafonnées à 450 euros par mois. "Il y a des mois où on gagne moins, mais tout ce qu’on gagne est pour nous. On ne paie aucune cotisation", précise une serveuse.

Six millions de mini-jobeurs

Pas de cotisation donc pas de protection. Ces contrats mini-jobs, l’Allemagne y est accro. Ils concernent plus de six millions de personnes. Ils sont particulièrement nombreux dans le commerce, les services à la personne, l’hôtellerie, mais cela va changer. Le probable futur chancelier Olaf Scholz, a promis des emplois plus sûrs, donc de remettre en cause les mini-jobs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.