Allemagne : grève historique des trains

C'est une grève sans précédent qui touche les conducteurs de la Deutsche Bahn : le mouvement a débuté hier pour le fret, il s'est étendu ce jeudi au trafic passagers, et doit se poursuivre jusqu'à lundi.

(De nombreux trains sont annulés en Allemagne © MaxPPP)

Des embouteillages monstres à Berlin : les habitants avaient beau avoir été prévenus, la grève de la Deutsche Bahn n'est pas sans conséquence. Elle est même historique : le mouvement a débuté hier dans le fret, et s'est étendu au trafic voyageurs aujourd'hui... jusqu'à lundi matin, 4h.

A Berlin donc, un tiers des trains urbains, S-Bahn, circulaient ce jeudi matin. En Rhénanie du Nord-Westphalie, la région la plus peuplée, du côté de Cologne et Düsseldorf, le trafic était fortement touché. En Bavière, au moins 50% des trains régionaux ont été annulés. A Munich, ne circulent qu'un train par heure.

Le syndicat GDL (Gewerkschaft Deutscher Lokomotivführer) demande une hausse des salaires et la réduction du temps de travail ; il s'oppose aussi à la direction, parce qu'il veut négocier au nom d'autres catégories que les conducteurs, ce que la DB refuse. Le conflit a débuté en septembre - ce qui représente une durée inhabituelle dans un pays réputé pour son dialogue social.

Cette grève tombe au mauvais moment : le pays célèbre ce week-end le 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin. Deux millions de visiteurs sont attendus à Berlin.