Cet article date de plus de sept ans.

Affaire "Pierrot le fou" : la CEDH valide la "perpétuité réelle" pratiquée en France

Saisie par Pierre Bodein, la Cour européenne des droits de l'homme a validé sa condamnation à la réclusion à perpétuité incompressible.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Pierre Bodein surnommé "Pierrot le fou" au cours de son procès en appel en 2007 © MAXPPP)

Pierre Bodein, un tueur en série récidiviste, âgé aujourd'hui de 66 ans, a été condamné à a réclusion criminelle à perpétuité dite "incompressible" le 11 juillet 2007 pour les meurtres de deux jeunes filles et d'une jeune femme accompagnés de viols en Alsace. Une peine dite de "perpétuité réelle" confirmée en appel en octobre 2008.

 

 C'est pour cette absence de perspective de libération que "Pierrot le fou" avait saisi la Cour européenne des droits de l'Homme. Il estimait notamment que cette peine imcompressible violait la Convention européenne des droits de l'Homme, qui interdit les "traitements  inhumains ou dégradants".

Quand Pierre Bodein aura 87 ans, en 2034...

Mais les juges de Strasbourg ont estimé que "le droit français offre une possibilité de réexamen de la réclusion à perpétuité, qui est suffisante, au regard de la marge d'appréciation des Etats en la matière." La Cour a ainsi calculé que quand Pierre Bodein aura 87 ans, en 2034, il aura la possibilité de saisir la justice d'une demande d'aménagement de peine.   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.