Cet article date de plus de dix ans.

11 juillet 1995. Srebrenica est vidé de ses habitants

Le 11 juillet 1995, les forces serbes s’emparent de l'enclave musulmane de Srebrenica, pourtant décrétée «zone protégée» par l'ONU.
Article rédigé par Patrick Descheemaekere
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des musulmans bosniaques se dirigeant vers le village de Kladanj, le 12 juillet 1995. (Reuters / STR New)

Dès le lendemain, en dépit d'une double frappe aérienne de l'OTAN, les Serbes commencent à organiser l'expulsion de la population de la ville, sous la direction de leur commandant, le général Mladic. Les casques bleus hollandais encadrent cet exode pendant que le chef militaire serbe fait distribuer des chocolats à la population, afin de se montrer rassurant, pendant qu’il organise la purification ethnique grâce à laquelle il espère bâtir la grande Serbie.
 
Rappel des faits …


Cet exode massif de musulmans de Bosnie orientale a été planifié malgré l’intervention, en mars 1993, du général Morillon, de la Force de protection des Nations-Unies (FORPRONU). Au plus fort de la désespérance de la population de Srebrenica, cette dernière faisait face à la pression militaire serbe. On se souvient de cette image du général, juché sur un char, s’écriant: «Nous ne vous abandonnons pas». Ces paroles avaient sauvé l’enclave musulmane de l’invasion serbe jusqu’à cette journée tragique de juillet 1995.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.