VIDEO. Espagne : liesse dans les rues de Madrid et Barcelone après la victoire de Podemos

Le mouvement antilibéral devrait décrocher la mairie des deux plus grandes villes d'Espagne.

Ada Colau, la candidate soutenue par le parti Podemos, après sa victoire à l\'élection municipale de Barcelone (Espagne), dimanche 24 mai.
Ada Colau, la candidate soutenue par le parti Podemos, après sa victoire à l'élection municipale de Barcelone (Espagne), dimanche 24 mai. (ALBERT GEA / REUTERS)

(REUTERS)

"Oui, nous le pouvons". Le slogan des "indignés" espagnols et du parti antilibéral Podemos a retenti dimanche 24 mai, dans les rues de Barcelone et de Madrid, après les résultats des élections régionales et municipales. Dans la capitale espagnole, la candidate soutenue par le parti talonne la droite sortante, et devrait décrocher la mairie en s'alliant avec les socialistes. En Catalogne, les "indignés" l'ont emporté face aux nationalistes.

Des candidates issues de la société civile

Les deux grandes gagnantes de la soirée sont issues de la société civile. La future maire de la capitale de la Catalogne, Ada Colau, est une militante contre les expulsions immobilières, et la candidate madrilène, Manuela Carmena, est une ex-magistrate. 

Pour ces élections municipales, Podemos avait choisi de ne pas présenter de candidats sous son étiquette mais de s'allier à des mouvements citoyens locaux, et n'est donc pas comptabilisé dans les résultats. Ce qui n'a pas empêché le chef du parti, Pablo Iglesias, d'apparaître à Madrid pour féliciter Manuela Carmena.

A eux deux, les deux principaux partis espagnols, le Parti populaire (PP), de droite, et le Parti socialiste, n'ont recueilli que 52% des voix dans ces élections municipales et régionales, contre 65% lors des mêmes élections en 2011. Le PP a reculé de plus de dix points depuis ce dernier scrutin local.