Espagne : au moins 200 000 manifestants à Barcelone contre le procès des indépendantistes

Une des oratrices dans ce rassemblement, organisé par des partis et des associations séparatistes, a évalué pour sa part à 500 000 le nombre de participants.

Des manifestants indépendantistes à Barcelone (Catalogne, Espagne), le 16 février 2019.
Des manifestants indépendantistes à Barcelone (Catalogne, Espagne), le 16 février 2019. (LLUIS GENE / AFP)

Quelque 200 000 personnes ont manifesté, samedi 16 février, à Barcelone (Catalogne, Espagne) contre le procès de douze dirigeants indépendantistes pour la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017. Cette estimation de la police est largement inférieure à celle des manifestants. Une des oratrices dans ce rassemblement, organisé par des partis et des associations séparatistes, a évalué pour sa part à 500 000 le nombre de participants.

Les manifestants, qui ont défilé derrière une bannière proclamant "l'autodétermination n'est pas un crime", ont brandi le drapeau séparatiste catalan bleu, rouge et jaune, ainsi que des pancartes "Liberté pour les prisonniers politiques".

Des peines de sept à dix-sept ans ont été requises

"Tout ceci est très triste. C'est un procès politique, fait de manipulations pour les condamner pour quelque chose qui n'est en rien un délit", déclare Jesus Rodriguez, président d'un groupe de "Castellers", tradition catalane de tours humaines et symbole culturel fort de cette région.

Des peines allant de sept à dix-sept ans ont été requises contre les onze autres accusés, dont l'ancienne présidente du parlement catalan, plusieurs "ministres" régionaux et les responsables des puissantes associations indépendandistes ANC et Omnium Cultural. Ce procès doit durer environ trois mois, et le verdict ne devrait pas être rendu avant juillet.