En Catalogne, plusieurs routes coupées par des indépendantistes avant la réunion du gouvernement

Le gouvernement espagnol se réunit vendredi à Barcelone pour un conseil des ministres sous haute protection policière en raison des nombreuses manifestations prévues par les indépendantistes.

Le drapeau catalan brandi sur l\'avenue Diagonale à Barcelone (Espagne), le 20 décembre 2018.
Le drapeau catalan brandi sur l'avenue Diagonale à Barcelone (Espagne), le 20 décembre 2018. (PAU BARRENA / AFP)

Une dizaine de routes ont été coupées, vendredi 21 décembre, à l'aube en Catalogne (Espagne) par des militants indépendantistes pour protester contre une réunion du gouvernement espagnol délocalisée à Barcelone. Parmi ces routes figurent les autoroutes AP7 et A2, qui relient la Catalogne à la France et à Madrid, d'importantes voies d'accès à Barcelone ainsi que des axes névralgiques de la métropole catalane, indique le service de gestion du trafic de la région.

Les images d'un de ces axes coupés sur la télévision régionale montrent quelques dizaines de personnes avec des drapeaux indépendantistes et une pancarte indiquant "Dehors les ministres".

La délocalisation du Conseil des ministres, une "provocation"

Ces coupures de routes contrastent avec la reprise du dialogue décidée jeudi soir lors d'une rencontre entre le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez et le président indépendantiste régional Quim Torra. La délocalisation du Conseil des ministres hebdomadaire à Barcelone est perçue comme une "provocation" par certains indépendantistes.

Les militants radicaux des CDR (Comités de défense de la République), à l'origine des coupures de routes, ont aussi appelé à se rassembler devant le palais où doit se tenir dans la matinée le conseil des ministres afin de tenter d'empêcher sa tenue. Parallèlement, l'influente association Assemblée nationale catalane (ANC), organisatrice ces dernières années de manifestations massives pour l'indépendance, a invité ses militants à se rendre en voiture à Barcelone pour bloquer la ville.

Une vingtaine d'organisations séparatistes, dont l'ANC et les CDR, ont convoqué une manifestation à 18 heures (heure de Paris) dans le centre de Barcelone avec pour slogan "Faisons tomber le régime".