Catalogne : Madrid prend le contrôle

Le Premier ministre espagnol a demandé la destitution du gouvernement catalan et de son chef Carles Puigdemont ce samedi 21 octobre. L'annonce a fait se précipiter les indépendantistes dans la rue pour manifester.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans un pays où la décentralisation est sacro-sainte, Mariano Rajoy et ses ministres ont enclenché ce samedi 21 octobre la mise sous tutelle de la Catalogne. Une décision inédite dans l'Histoire de la démocratie espagnole. Le chef du gouvernement estime qu'il y a été contraint. "Ce n'était ni notre désir, ni notre intention. Ça ne l'a jamais été. Mais aucun gouvernement d'aucun pays démocratique ne peut accepter qu'on ignore et qu'on viole la loi", a déclaré ce dernier.

Un processus mis en route

Plusieurs mesures ont été mises en route. Parmi elles, la destitution du président de la Catalogne, Carles Puigdemont, et de son gouvernement. Les affaires catalanes, dont le budget et la fiscalité, nerfs de la guerre, seront gérés par Madrid. Les compétences du parlement catalan seront limitées en attendant de nouvelles élections. Les policiers catalans seront placés sous l'autorité de la police nationale. Ces mesures lourdes de sens sont provisoires, insiste Mariano Rajoy.

Le JT
Les autres sujets du JT
(LLUIS GENE / AFP)