Présidentielle : les Européens jugent la campagne française

Les surprises, les affaires, la montée du populisme... Quel regard l'Europe porte-t-elle sur la campagne présidentielle française ?

FRANCE 2

La présidentielle française, c'est le feuilleton qui tient en haleine nos voisins : les Italiens, les Espagnols, les Allemands et les Anglais. Un suivi quotidien et passionné où la politique est observée comme un sport étrange. Selon Atje Pieper, présentatrice de la chaîne allemande ZDF, "ce sont ses adversaires qui rendent [Marine Le Pen] forte". En effet, "le candidat des conservateurs, François Fillon, est devenu le symbole de ceux qui se servent dans la soupe", juge la journaliste.

Des réflexes monarchiques

Le premier axe d'étonnement est donc la capacité de résistance de François Fillon face aux révélations des journaux et aux enquêtes des juges. Sur ce point, ce sont les Anglais qui tapent le plus fort : "Mais dites-moi, quand la politique française a-t-elle été propre ? De mémoire, Jacques Chirac a eu des problèmes judiciaires, Alain Juppé aussi... Aujourd'hui, Marine Le Pen invoque son immunité parlementaire pour ne pas aller à une convocation de juge", souligne un journaliste de Skynews. Que des candidats puissent faire campagne malgré des poursuites judiciaires, voilà qui intrigue les Allemands de ZDF, qui ont une théorie : la classe politique française aurait gardé des réflexes monarchiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le débat entre les cinq candidats favoris des sondages a duré près de trois heures trente, le 20 mars 2017 sur TF1.
Le débat entre les cinq candidats favoris des sondages a duré près de trois heures trente, le 20 mars 2017 sur TF1. (MAXPPP)