Espagne : Pablo Iglesias annonce son retrait de la politique après la déroute de la gauche à Madrid

"J'abandonne toutes mes fonctions, je quitte la politique dans le sens de politique partisane", a déclaré le chef de file de Podemos devant des militants de son parti.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pablo Iglesias à Madrid, en Espagne, le 30 avril 2021.  (JON IMANOL REINO / NURPHOTO / AFP)

"Quand on cesse d'être utile, il faut savoir se retirer." Pablo Iglesias, le leader controversé du parti de gauche radicale Podemos, partenaire du Parti socialiste au sein de la coalition au pouvoir en Espagne, a annoncé son retrait de la vie politique après la déroute de la gauche aux élections régionales, mardi 4 mai, à Madrid. "Nous avons échoué", a-t-il affirmé devant un groupe de militants de son parti, disant avoir l'impression d'être "le bouc émissaire qui mobilise les sentiments les plus obscurs, les plus contraires à la démocratie".

"Je crois qu'il est évident qu'aujourd'hui (...) je ne contribue pas à rassembler".

Pablo Iglesias

Pour cette raison, a poursuivi le fondateur et jusqu'alors chef de file de Podemos, "j'abandonne toutes mes fonctions, je quitte la politique dans le sens de politique partisane, politique institutionnelle", afin de ne pas être "un obstacle à une rénovation de la direction qui doit se produire dans notre force politique". L'ancien professeur de sciences politiques a également qualifié de "tragédie" le triomphe du Parti populaire (la droite conservatrice), qu'il a décrit comme "la droite trumpiste", tout comme le bon score du parti d'extrême droite Vox.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.