Cet article date de plus de huit ans.

Les caisses des autoroutes espagnoles sont vides

Conséquence inattendue de la crise espagnole, plusieurs sociétés d'autoroutes du pays sont au bord de la faillite. Il y a trop d'autoroutes et le trafic automobile est trop faible pour amortir l'investissement. Deux d'entre elles ont été placées récemment en redressement judiciaire.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Autoroute en Andalousie. (AFP)

L'Espagne n'en finit pas de solder les comptes de sa gabegie financière des années 2000. Après les aéroports, les villes, voici les autoroutes fantômes. Elles sont désertées par les automobilistes qui n'ont plus les moyens de s'acquitter du péage. A titre d'exemple, il en coûte 13,70 euros pour parcourir les 150 km d'autoroute entre la frontière française et Barcelone.

Or, dans ce secteur aussi, les infrastructures ont été réalisées sans s'occuper de savoir si elles étaient rentables. A tel point que l'Espagne est devenu le leader européen pour les kilomètres d'autoroute. Mais, dans le même temps, l'Etat continuait de construire des quatre voies gratuites.

Vers le dépôt de bilan
Déjà fragilisées dans leur pérennité, les sociétés d'autoroute subissent désormais la crise qui fait fondre le trafic. Moins 8% en un an, selon le ministère des Transports, et c'est pire encore autour de Madrid, où la baisse est de 20%.

Selon une association écologiste, l'autoroute Madrid-Tolède ne voit passer que 10% du trafic initialement prévu. Le dépôt de bilan est fatal. Ainsi, pour  Accesos de Madrid, qui gère deux autoroutes, la facture est salée : près d'un milliard et demi d'euros de dettes, dont 400 millions pour le seul achat des terres.

Et nul ne sait qui va payer. Sûrement pas l'Etat qui n'en a plus les moyens, et encore moins les automobilistes qui ne viennent plus.


[{iframe:http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7344c194a6f677b000072a/508e4c2006361d1c47001268?auth=1666881959-0-v0obpegt-1f5835cd5705cd4f61b975773ed4403b&w=640&h=360}]

Reportage AFP Vidéo, mis en ligne le 24 octobre 2012

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.