Cet article date de plus de sept ans.

L'Espagne veut développer le tourisme halal

Plus d’un million de touristes en provenance du monde musulman ont visité l’Espagne en 2014, faisant du pays la sixième destination des musulmans. Une manne dont l’Espagne entend bien profiter. Ainsi, la ville de Cordoue, en Andalousie, organise le premier congrès international halal. On y parle notamment de «tourisme halal», un concept en plein développement que le pays ne veut pas ignorer.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (AFP)
Le marché du tourisme musulman croit chaque année de 8,5%. Un musulman sur quatre qui voyage visite l’Espagne. Le pays ne manque pas d’atouts, de par son riche patrimoine. De l’Alhambra de Grenade à la grande mosquée de Cordoue en passant par la Giralda de Séville, les monuments témoins de la présence arabe dans le pays ne manquent pas. Paradoxalement l’Espagne, troisième destination touristique mondiale, n’arrive qu’au sixième rang pour l’accueil des musulmans, derrière la France, l’Italie et la Grande-Bretagne.
 
Alors, l’Andalousie veut offrir aussi une offre spécifique halal aux musulmans pratiquants. L’Institut halal de Cordoue joue à ce titre un rôle d’organisme de certification. Mais les établissements certifiés sont encore peu nombreux: deux restaurants et un hôtel en Andalousie. Cela ne se limite pas à l’absence d’alcool ou de porc. Muhammad Escudero, directeur de certification de l’Institut halal, explique au site econostrum : «Ce sont souvent des petits détails à prendre en compte, très importants pour cette clientèle, comme la signalisation de la direction de La Mecque, l’aménagement d’espaces de prière, une information en arabe.»
Une partie de l'assistance le 24 mars 2015 lors du congrès international halal de Cordoue. (Valerio Merino/ABC Andalucia)

Or les touristes venus du Moyen-Orient sont aussi plus dépensiers que la moyenne. 129 euros par personne et par nuitée contre 115 euros pour les Chinois et 91 pour les Russes. Depuis l’été 2014, un quatre étoiles de Marbella, propriété d’un groupe saoudien, est certifié halal. La direction ne se plaint pas de ce choix militant qui attire même une clientèle non musulmane. La certification est ainsi une garantie de traçabilité et de rigueur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.