Inégalités femmes-hommes : en Espagne , les femmes sont en grève, au travail comme à la maison

Les principaux syndicats espagnols appellent, jeudi, à une grève générale pour défendre les droits des femmes et dénoncer des inégalités persistantes. 

Des manifestantes, dans un magasin de vêtements de Madrid, le 8 mars 2018, appellent à la grève des femmes en Espagne.
Des manifestantes, dans un magasin de vêtements de Madrid, le 8 mars 2018, appellent à la grève des femmes en Espagne. (OSCAR DEL POZO / AFP)

En Espagne, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, jeudi 8 mars, de nombreux syndicats et des associations ont lancé un appel à une grève des femmes, afin de montrer leur poids dans le fonctionnement de l'économie. Les femmes sont appelées à ne pas se rendre au travail et à ne pas effectuer de tâches domestiques, sauf en cas d'urgence.

Une grève inédite de 24 heures

Les Espagnoles avaient déjà tenté une action en 2017, mais avec des débrayages. Cette fois, il s’agit de voir plus grand dans le monde du travail, mais pas seulement, explique Isabel Cadenas, l’une des porte-paroles de la Comisión 8M, qui organise ce mouvement du 8 mars. "C’est une grève au travail, c’est une grève des étudiants, dans l’éducation, c’est une grève de la consommation : on n’achète pas, précise-t-elle. Et c'est une grève de tout travail non rémunéré, celui que l'on fait à la maison, comme prendre soin des enfants, des personnes âgées, nettoyer la maison ou faire à manger." 

Si la grève n'est pas sectorielle, elle ne se cantonne pas non plus à une revendication centrale. Le mouvement concerne l’ensemble des causes défendues depuis des décennies par la lutte féministe. Isabel Cadenas pointe une inégalité salariale de 23% entre les hommes et les femmes et des secteurs professionnels où 80% des salariés sont des femmes, comme celui des soins aux personnes âgées. La représentante de la Comisión 8M met aussi l'accent sur les trop nombreuses violences faites aux femmes dans le pays.  

C'est une situation d’urgence. En Espagne, l’an passé, 99 femmes ont été assassinées par la violence machiste.Isabel Cadenas,
porte-parole de la Comisión 8M
à franceinfo

De grandes manifestations sont prévues dans toutes les grandes villes espagnoles. À Madrid, le cortège est annoncé en fin de journée, à 19 heures. 

Une première "grève des femmes" en Espagne - un reportage de Mathieu de Taillac
--'--
--'--