Cet article date de plus de deux ans.

Espagne : un jugement sur le viol collectif d'une adolescente requalifié en "atteinte sexuelle" crée la polémique

Le tribunal de Barcelone n'a pas retenu l'accusation la plus grave, estimant que la victime était dans "un état inconscient" lié à l'absorption de drogues et d'alcool. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestation contre les violences faites aux femmes, à Madrid, le 20 septembre 2019.  (OSCAR GONZALEZ / NURPHOTO / AFP)

La décision a créé un tollé en Espagne. Cinq hommes, jugés pour le viol collectif d'une adolescente de 14 ans, ont été condamnés pour "atteintes sexuelles" et non pour "agressions sexuelles", équivalent légal du viol en Espagne. Le tribunal de Barcelone n'a pas retenu l'accusation la plus grave, estimant que la victime était dans "un état inconscient" lié à l'absorption de drogues et d'alcool et que les accusés n'avaient fait usage d'"aucune sorte de violence ou d'intimidation".

En conséquence, les cinq hommes ont été condamnés à des peines d'emprisonnement allant de 10 à 12 ans. En cas de condamnation pour "agression sexuelle", ils auraient encouru des peines comprises entre 15 et 20 ans de prison.

"Le problème, c'est le code pénal"

Cette décision a créé un scandale en Espagne. "Le problème n'est pas le jugement, c'est le code pénal", qui stipule que l'usage de violence et d'intimidation doit être prouvé pour condamner quelqu'un pour viol, a déclaré sur la radio Cadena Ser Montserrat Comas, porte-parole en Catalogne de l'association Juges pour la démocratie. Comme beaucoup d'associations féministes, elle réclame un changement dans la loi pour définir comme viol toutes les relations sexuelles sans consentement, à l'instar de la plupart des autres pays européens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.