Espagne : ouverture du procès des bébés volés du franquisme

En Espagne, le procès des bébés volés s'ouvre mardi 26 juin. Un trafic qui aurait touché de nombreuses familles sous la dictature de Franco.

France 2


Sur le banc des accusés à Madrid (Espagne), c'est un obstétricien de 85 ans qui est le premier à prendre place. Sous la dictature du général Franco, et jusqu'en 1987, 300 000 bébés auraient été volés à la naissance. Tous étaient nés hors mariage ou de parents opposants au régime de Franco. Ce vaste trafic était dirigé par des institutions religieuses.

À la recherche de son frère

Soledad Luque reste persuadée que son frère disparu fait partie de ces bébés volés. "Nous avons commencé à chercher des papiers. Nous avons vu toutes les contradictions et les incohérences", rapporte la fondatrice de l'association "Tous les bébés volés sont aussi mes enfants", précise-t-elle au micro de franceinfo. Malgré les milliers de plaintes déposées dans le pays, ce procès est le premier du genre dans cette affaire des bébés volés en Espagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation à Madrid, des mères victimes du scandale des \"bébes volés du franquisme\", le 27 janvier 2014.
Manifestation à Madrid, des mères victimes du scandale des "bébes volés du franquisme", le 27 janvier 2014. (ANDREA COMAS / REUTERS)