Espagne : amandes, l'or de la Mancha

L'amande est en train de battre tous les records et l'Espagne est devenue le troisième producteur mondial. Dans la région de Tolède, on a transformé les champs de céréales en terres de culture de l'amandier. Une culture rentable, mais qui menace les sources d'eaux.

FR2

À deux heures de Valence (Espagne), l'automne sonne la saison des amandes. Gabriel Rodriguez a repris l'exploitation de ses parents : une centaine d'hectares. Ce jour-là, il récolte à l'aide d'un parapluie géant qui secoue l'arbre pour faire tomber les fruits. "Ça a commencé à valoir beaucoup d'argent il y a quatre ans", relate-t-il. Il y a quatre ans, c'est devenu l'aliment à la mode. La demande explose, le cours s'emballe, passant de 3 à 8€ le kilo.

Une production gourmande en eau

"Autrefois, dans la Mancha, des immenses plaines étaient couvertes de champs de céréales, mais aujourd'hui, c'est l'amandier qui prend le dessus", explique la journaliste Margaux Subra-Gomez. L'entreprise familiale "Almendras de la Mancha" transforme et distribue les amandes. Elle est passée de 5 à 35 employés. Mais un peu plus bas dans la vallée, les ressources en eau de la région sont menacées. "Ces dernières années, la vigne et l'amandier qui étaient autrefois sans irrigation sont devenus des productions gourmandes en eau, c'est le coût de grâce dans un système d'agriculture déjà intensive", déplore Gregorio Lopez, membre d'"écologistes en action". Et la tendance ne semble pas s’essouffler. Cette année, l'Espagne compte récolter 60 000 tonnes d'amandes, c'est 15% de plus que l'année dernière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Amandes
Amandes (FR2)