Attentat à Barcelone : "Les gens ne veulent pas s'arrêter de vivre"

Véronique Gaglione est en direct de la place de Catalogne, à Barcelone, au lendemain de l'attaque terroriste qui a frappé la ville, jeudi 17 août.

France 2

Véronique Gaglione est en direct de Barcelone et revient sur la minute de silence qui a figé l'Espagne, ce midi, au lendemain de l'attentat qui a meurtri la ville. "C'est surtout un sentiment d'une très grande dignité qu'on a ressenti ici. On a vu affluer, converger des centaines de personnes en quelques minutes. Des gens de tous les âges, de toutes les couleurs de peau aux visages graves. Certains étaient venus par avance pour passer les contrôles de sécurité", explique la journaliste.

"Les rues restent vivantes"

Mais au-delà de la minute de silence et de recueillement, ce qui a le plus frappé "est la façon dont la foule a scandé d'une seule voix uniformément le 'Nous n'avons pas peur' en catalan. C'était vraiment un moment très fort et c'était aussi le reflet de ce qu'on entend ici depuis hier : les gens disent tous ici qu'ils ne comptent pas arrêter de vivre, et les rues sont particulièrement vivantes ici à Barcelone", conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une jeune femme quitte le périmètre de sécurité instauré autour du lieu de l\'attentat de Barcelone, le 17 août 2017.
Une jeune femme quitte le périmètre de sécurité instauré autour du lieu de l'attentat de Barcelone, le 17 août 2017. (LLUIS GENE / AFP)