Cet article date de plus de neuf ans.

Une première "liste rouge" des espèces menacées en France

Urbanisation, pollution, pratiques agricoles intensives : quelque 512 plantes sont menacées de disparition en France. L'Union internationale pour la conservation de la nature en dresse l'inventaire dans une première "liste rouge" française des espèces menacées.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (ecosociosystemes.fr)

Trois ans de travaux. L'état des
lieux dressé par l'Union internationale pour la conservation de la nature
(UICN) a porté sur plus d'un millier d'espèces, sous-espèces et variétés parmi
les plus rares en France. Qui sont toutes "des composants essentiels
des écosystèmes",
relève l'UICN. Outre leur valeur patrimoniale
importante, elles peuvent être "des indices de la qualité de leur
milieu",
ajoute l'organisation.

Et c'est là que le bât blesse : sur
ces 1.048 espèces les plus rares, 512 sont menacées de disparition. Dans le
détail (télécharger le dossier ci-dessous) : 49 sont en "danger critique", 110 en "danger" et
353 autres sont classées "vulnérables", selon le communiqué commun de
l'UICN, du Muséum national d'Histoire naturelle et de la Fédération des
conservatoires botaniques nationaux.

Urbanisation, pollution,
agriculture intensive

La destruction et la modification
de leur milieu naturel figurent au rang des principales menaces. En cause, l'urbanisation,
la pollution (des sols et de l'air) et les pratiques agricoles, en particulier
l'abandon du pâturage extensif.

En haut de ce classement critique, le Panicaut vivipare (notre photo), une petite plante à
fleurs bleues, le Saxifrage œil-de-bouc, une vivace aux pétales jaune doré, ou
encore l'Alsine Sétacée, une petite plante aux fleurs blanches.

Parmi ces plantes, 73 n'existent qu'en France métropolitaine. Si elles
disparaissent de France, elles disparaissent du monde et l'espèce s'éteint à
tout jamais.

À l'échelle mondiale, près d'un
tiers des espèces végétales et animales est aujourd'hui menacé d'extinction. Et
elles disparaissent jusqu'à 1.000 fois plus vite que ce que les scientifiques
avaient observé jusqu'à présent.

Et au bout de la chaîne, l'érosion de la biodiversité menace l'existence même
de milliards d'être humains.

Oeuvres liées

{% document %}

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.