Cet article date de plus de dix ans.

Une nouvelle secousse sismique, d'une magnitude de 5,8, a frappé le Japon lundi matin à 10h00 locales

L'épicentre de ce nouveau séisme, fortement ressenti à Tokyo, était situé en mer à 150 km au nord-est de la capitale au large de la préfecture d'Ibaraki.Cette réplique du séisme de vendredi a entraîné une nouvelle alerte au tsunami, mais celle-ci a finalement été levée.Voir la carte des répliques
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Habitants de Tokyo attendant des trains dans la capitale confrontée à des pannes de courant (14/03/2011) (AFP / Yoshikazu Tsuno)

L'épicentre de ce nouveau séisme, fortement ressenti à Tokyo, était situé en mer à 150 km au nord-est de la capitale au large de la préfecture d'Ibaraki.

Cette réplique du séisme de vendredi a entraîné une nouvelle alerte au tsunami, mais celle-ci a finalement été levée.

Voir la carte des répliques

Les autorités du port de Hachinoe, dans la préfecture d'Aomori, plus au nord, ont également levé leur ordre d'évacuation des quelque 13.000 habitants de la ville.

Une vague de trois mètres de haut avait été localisée lundi en fin de matinée au large de la préfecture de Fukushima, où se trouvent plusieurs centrales nucléaires, par un hélicoptère des pompiers. Les autorités locales avaient déclenché une alerte vers 11H20 locales (2H20 GMT) demandant aux riverains de se mettre à l'abri.

L'alerte au tsunami a été levée dimanche, mais l'agence météorologique a averti qu'il y avait 70% de risques qu'une réplique de magnitude 7 ou plus se produise dans les trois prochains jours dans la même région.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.