Cet article date de plus de dix ans.

Une chaîne humaine de 235 km contre le nucléaire

Ils étaient près de 60.000 à répondre présent aujourd'hui entre Lyon et Avignon, pour former une gigantesque chaîne humaine "contre le nucléaire", un an après Fukushima.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Plusieurs dizaines de cars venus d'Allemagne, de Suisse, de Belgique et de toute la France sont arrivés sur le site en fin de matinée. Selon les organisateurs, plusieurs milliers de personnes étaient attendues toute la journée. Les militants se sont déployés en se tenant par la main ou en se collant les uns aux autres avec des rubans adhésifs. Objectif : occuper tout l'espace entre Lyon et Avignon, soit 235 km. Un objectif atteint en fin de journée.

Avec ses 14 réacteurs, la vallée du Rhône est la région la plus nucléarisée d'Europe.

Une pique d'Eva Joly au Parti socialiste

À quelques semaines de l'élection présidentielle, certains espèrent que cette mobilisation pèsera dans la campagne. La candidate d'Europe Ecologie-Les Verts Eva Joly était au rendez-vous juste devant la centrale nucléaire de Cruas, à Montélimar. Elle en a profité pour lancer une pique aux socialistes. Eva Joly qui constatait des "trous" dans le dispositif a estimé qu'ils s'agissait "des socialistes" .  Aucun représentant du PS n'aurait participé à cette opération.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.