Un incendie sur un pétrolier fait craindre une nouvelle marée noire dans l'océan Indien

 Le navire "New Diamond" transporte 270 000 tonnes de pétrole brut et 1 700 tonnes de diesel.

Le pétrolier \"New Diamond\" en feu dans l\'océan Indien, au large du Sri Lanka, le 4 septembre 2020. 
Le pétrolier "New Diamond" en feu dans l'océan Indien, au large du Sri Lanka, le 4 septembre 2020.  (SRI LANKAN AIR FORCE / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Après la marée noire qui a pollué en août la côte de l'île Maurice, l'ombre d'un nouveau drame écologique plane sur l'océan Indien. Un pétrolier battant pavillon panaméen est toujours en flammes au large du Sri Lanka, pour la deuxième journée d'affilée, vendredi 4 septembre, laissant craindre une éventuelle fuite de pétrole.

Le navire transporte 270 000 tonnes de pétrole brut et 1 700 tonnes de diesel. Il a émis un appel de détresse jeudi après une explosion dans sa salle des machines. Des bâtiments militaires sri lankais et des garde-côtes venus de l'Inde voisine continuent de tenter d'éteindre avec des lances anti-incendie le brasier.

Un marin philippin a péri dans l'explosion, a confirmé la marine sri lankaise dans un communiqué. Les 22 autres membres de l'équipage (cinq Grecs et 17 Philippins), ont été évacués après avoir été hélitreuillés.

Pas de danger imminent

Selon les garde-côtes indiens, la coque du "New Diamond" présente une fissure de deux mètres au-dessus de la ligne de flottaison. Toutefois, le centre de gestion des catastrophes sri lankais a affirmé qu'il n'y avait pas de danger imminent de marée noire. "Ce n'est pas aussi grave que cela en a l'air", a dit à l'AFP le chef de ce centre, Sudantha Ranasinghe. "L'incendie ne s'est pas propagé à la cargaison. Une fois les flammes éteintes, le navire sera remorqué plus loin dans des eaux plus profondes". Selon lui, les autorités envisagent un transbordement de la cargaison.